Vallouise  Magazine

Informations et Renseignements sur la Vallouise et le Pays des Écrins

 

 

Version imprimable :

...

 

______________________

______________________

 

Accueil

Nouvelles

Pays des Écrins

Hautes-Alpes

Lombarde froide les 17 et 18 mars 2013

_______________

Les fortes chutes de neige qui se sont produites du dimanche 17 au lundi 18 sont la conjonction de trois phénomènes : d'abord un front venu de l'Atlantique puissant et très humide qui a copieusement arrosé toutes les régions traversées ; ensuite une lombarde froide d'une intensité rare qui a abaissé la limite pluie-neige sur l'est des Hautes-Alpes ; enfin un phénomène d'isothermie qui a rajouté ses effets.

L'intensité de la lombarde froide a été provoquée par l'importance de l'air froid sur la plaine du Pô issu de la descente froide de mercredi et jeudi dernier (-24°C au téléphérique de la Meije avec 80 km/h de vent) et par la forte différence de pression entre un maximum relatif sur la plaine du Pô et un minimum sur la France et en Méditerranée. Ensuite le front froid Atlantique a provoqué une forte remontée méditerranéenne à l'avant, d'où  (i) cet excès de précipitation sur cet air froid et (ii) le déversement intense de l'air froid par les Cols de Montgenèvre, de l'Échelle et du Col Agnel. Le blizzard était fort dimanche et la lombarde froide s'est encore renforcée à partir de Saint-Clément par effet venturi, atteignant 69 km/h à Embrun.

On voit bien sur la situation du 18 la zone à 1000 hPa pincée entre le front froid venant de l'ouest et la remontée des fronts chauds méditerranéens.

L'intensité du coup de tabac est en relation avec celui qui a frappé le nord du pays 3 jours avant : les contrastes de masse d'air laissait prévoir quelque chose de très intense. Un phénomène identique s'était produit en 1971 lors de la vague de froid de mars 1971 (Le -10 °C avait tout gelé sur la Côte d'Azur et cette année là, les chutes de neige avaient été célèbres dans la vallée du Rhône et sur les Alpes du sud).

_______________

Vallouise, 19 mars 2013

_______________

Lombarde froide

La lombarde froide correspond à un mouvement d'advection faisant s'écouler par les cols frontaliers l'air froid qui stagne dans la Plaine du Pô. Elles est provoquée par un simple appel d'air froid de la Plaine du Pô dû à une dépression basse à l'ouest des Alpes. (rien à voir donc avec un retour d'est).

Ce phénomène de lombarde froide permet d'avoir un enneigement correct en haute Durance par rapport aux Alpes du Nord, plus sensibles par contre aux flux d'ouest à nord-ouest pour avoir de la neige. La Durance alors ne récupère que des miettes par flux de nord-ouest, sauf assez près du massif des Écrins, ce qui permet de dire que le meilleur enneigement des Hautes-Alpes se situe à Puy-Saint-Vincent !!! (neige par lombarde froide se superposant à un régime méditerranéen humide et un peu par système Atlantique). le Monêtier peut aussi en prendre un peu par le Lautaret ainsi que Névache et la haute Clarée par les Rochilles. Il explique les forts écarts d'altitude de la limite pluie-neige. Il n'est pas rare d'avoir une telle limite vers 1000 à 1400 mètres en Briançonnais alors qu'elle est à plus de 2000 mètres sur l'ouest et le sud-ouest du département.

Briançonnais - Lombarde froide

La lombarde froide ne doit pas être confondue avec un retour d'est. Pour les retours d'est, l'anticyclone se situe sur les Îles Britanniques ou la Scandinavie et les basses pressions sont sur la Méditerranée, et les précipitations arrivent de l'est ou du sud-est. Pour la lombarde froide, l'anticyclone se situe sur l'Italie du Nord et les basses pressions sur les Îles Britanniques, et les précipitations arrivent de l'ouest ou du sud-ouest. Donc les conditions sont inverses.

_______________

Isothermie

C'est un phénomène local délicat à prévoir : de fortes précipitations d'altitude abaissent progressivement, au cours de leur chute, la température de l'air jusque vers 0°C. La neige fond de plus en plus bas et finit par atteindre le sol. La température se stabilise et l'isotherme 0°C descend progressivement, d'où le nom de ce type de neige. L'isotherme 0°C est le niveau d'altitude auquel la température atteint 0 °C. C'est un repère qui indique si l'air est plus ou moins chaud ou froid en altitude. 

 

_______________

 

Article rédigé en collaboration avec Alain Morel, la Salle les Alpes, meteo05.sepcs.fr

 

Home  Accueil  Sommaire
  Vallouimages  

 

Fermer

 

 

Première version Dernière version Dernière correction
Mars 2013 Mars 2013 Mars 2013

 

Rome ne s'est pas fait en un jour,

ce site non plus !

Mais il faut bien commencer ...

 

Version 1.00

Octobre 2004