Vallouise  Magazine

Informations et Renseignements sur la Vallouise et le Pays des Écrins

 

Nouvelles

Pays des Écrins

Luc Alphand

La chasse de trop ?

_______________

Luc Alphand : une polémique destructrice.

(15 octobre 2016)

Il ne s’attendait certainement pas à ça, dans l’euphorie de sa partie de chasse réussie à l’ours et au mouflon dans la presqu’île du Kamtchatka. Malheureusement, les photos publiées sur internet les 5 et 7 octobre par son agence de voyage (supprimées depuis), où on le voit heureux et fier sur les cadavres d’un mouflon des neiges et d’un ours brun, ont eu un effet dévastateur. Ces photos ont été repérées et dénoncées sur Facebook les 10 et 11 octobre, notamment par la fondation 30 millions d’amis. Kairn.com en matinée et L’Équipe en début d’après-midi du mercredi 12 ont repris l’information et publié les photos. Cela a déclenché la diffusion à grande échelle par les médias nationaux et par les médias locaux dans le courant de l’après-midi et en soirée. Elles ont fait le tour de la toile en un temps record. Rien que les photos publiées par Vallouimages ont été vues par plus de 50 000 personnes en trois jours.

Un tourbillon, une tornade, une tempête qui commence juste à se calmer. Les non Haut-alpins condamnent en des termes sans nuance, les Haut-Alpins sont plus mesurés et se partagent entre pourfendeurs et défenseurs. Il faut dire que la chasse est ici dans les gènes de beaucoup d’habitants et que Luc Alphand est resté populaire et est connu de beaucoup de monde. Dans la violence des commentaires et l’excès des réactions, on repère vite une profonde déception concernant un champion jusqu’à présent apprécié, ambassadeur incontournable et dévoué des Hautes-Alpes. Pourtant, sa passion pour la chasse n’était un secret pour personne et il ne s’en est jamais caché. Par ailleurs, il n’y a rien d’illégal ou d’interdit dans ses actions. Mais voilà, ces photos l’ont fait apparaître sous un autre jour : un touriste friqué qui va à la chasse aux trophées des plus belles bêtes à l’autre bout du monde. Comme d’autres, photographiés auprès de cadavres de lions ou d’éléphants, il paie au prix fort son inconséquence.

Sagement, il a toutefois préféré s’abstenir de toute réaction mais un lien s’est peut-être cassé avec ses admirateurs et il va lui être difficile de recoller les morceaux. Néanmoins, il mérite toujours le respect pour toute sa carrière, qu'on l’approuve ou non. Il lui appartient maintenant de comprendre l'opprobre qui domine et de réagir en conséquence.

_______________

Luc Alphand - La chasse de trop ?

(12 octobre 2016)

Luc Alphand, un des principaux ambassadeurs des Hautes-Alpes, pourrait bien voir son image se ternir avec cette terrible photo où il se pavane avec un large sourire auprès de la carcasse d’un mouflon des neiges, âgé d’une dizaine d’années, un « splendide spécimen classé sûrement dans le top ten mondial avec 104 cm de longueur et 61 cm de circonférence ! » Il rejoint ainsi ses alter ego photographiés, auprès du lion Cecil ou devant un éléphant qui avaient déjà suscité la polémique. Bravo quand même, c’est un beau fait d’arme et que voilà un beau trophée !

On connaissait sa passion pour la chasse – elle est quasi dans les gènes chez les montagnards : le chamois dans les Alpes, les biches en Écosse, le bouquetin au Kirghizstan, le cerf et le tahr (introduit) en Nouvelle-Zélande et ce mois-ci le mouflon des neiges au Kamtchatka. Rien de répréhensible au demeurant, ces espèces ne sont pas menacées et leur chasse est autorisée, juste une passion et une chasse aux trophées pour touristes friqués. Ce qui indigne, c’est avant tout cette joie morbide autour des cadavres qui passe pour un manquement à l’éthique.

Pour l’instant, alors que kairn.com parle d’« un sportif (qui) tombe de son piédestal » et que l’Équipe relate la polémique, la prudence est de rigueur dans les Hautes-Alpes. Les articles de promotion sur la page Facebook de l’organisateur de la chasse, Chasse en Montagne Ovini expéditions​, ayant été enlevés (en capture d’écran ci-dessous), on peut comprendre que la situation doit embarrasser.

Rappelons que les mêmes trophées pourraient être obtenus dans les mêmes environnements, avec les mêmes difficultés, les mêmes approches en pratiquant la chasse photographique, et en toutes saisons. Que manque-t-il donc alors ;) ?

http://www.lavenir.net/cnt/dmf20161012_00895311/chasse-luc-alphand-le-skieur-qui-n-aurait-pas-du-devenir-chasseur
http://www.lequipe.fr/Adrenaline/Tous-sports/Actualites/Luc-alphand-cree-la-polemique-sur-les-reseaux-sociaux-avec-ses-photos-de-chasse/736081
http://sport24.lefigaro.fr/le-scan-sport/buzz/2016/10/12/27002-20161012ARTFIG00213-photos-de-chasse-de-luc-alphand-en-russie-la-colere-des-internautes.php

 

 

_______________

Vallouimages

Vallouise, 12 octobre 2016.

_______________

Notes :

...

_______________

Références :

...

 _______________

Articles connexes :

...

_______________

Liens connexes :

30 millions d'amis

_______________

 

Nouvelles

Pays des Écrins

 

Première version Dernière version Dernière correction
Octobre 2016 Octobre 2016 Octobre 2016