Vallouise  Magazine

Informations et Renseignements sur la Vallouise et le Pays des Écrins

 

Nouvelles

Pays des Écrins

Briançonnais

Questions sur un week-end brun

_______________

 

Col de l'Echelle

Samedi dans la matinée, un groupe d'une centaine de membres de Génération identitaire, un groupe d'extrême-droite, assisté de drones et de deux hélicoptères (1), ont dressé une barrière au Col de l'Échelle, dans une opération de communication à grand spectacle visant à dénoncer le passage des migrants par le col.

Dimanche, devant la passivité des autorités restées sans réaction face à ce trouble manifeste de l'ordre public, une contre-manifestation venue d'Italie, amenant avec elle, une trentaine de migrants, a franchi la frontière au Col de Montgenèvre et a marché jusqu'à Briançon.

Ces événements (cf. les articles de journaux en articles connexes) suscitent de nombreuses interrogations :

_______________

Pourquoi la préfète n’a pas réagi immédiatement à la prise de contrôle du passage de la frontière au Col de l’Échelle par un groupe d’extrême-droite survenue samedi ?

Les conséquences de son inaction face à ce trouble évident de « l’ordre public » ont provoqué un trouble encore bien plus grand le lendemain dimanche avec la contre-manifestation franco-italienne. L'objectif de la préfète, selon les déclarations officielles, était le « maintien de l’ordre public », c’est raté et dans les grandes largeurs.

La faiblesse des autorités est la cause principale des troubles de dimanche.

Faire venir les renforts le dimanche soir n’est, pour le moins, pas la marque d’une bonne anticipation.

_______________

Pourquoi la Droite et en particulier ses leaders locaux n’ont pas fermement condamné l’intervention de Génération identitaire ?

Espérons que cette absence de condamnation, notamment en contraste avec les communiqués concernant l’extrême-gauche, ne signifie pas une approbation de cette action, clairement de type raciste et fasciste (2, 3). À moins que ce soit seulement parce que cette manifestation n’offrait pas un angle d’attaque politicien à l’égard du maire de Briançon ? Pourtant il en offrait un vis-à-vis du député, du ministre de l’Intérieur et du gouvernement.

Bref, on est dans une posture politicienne stérile et contreproductive, pas à la hauteur du sujet. Cela plaît probablement aux sympathisants mais c’est trop convenu pour aller au-delà.

_______________

Pourquoi l’ultra-gauche ne peut pas s’empêcher de saccager ou tagger lors de ses manifestations ?

Cela devient insupportable pour les habitants et riverains de manifestations. Cela suffit pour les discréditer et susciter le rejet indépendamment du sujet. Se mettre à dos des sympathisants potentiels est contreproductif. Il ne va pas en falloir beaucoup plus pour que le travail des associations en souffre.

Dans le cas présent, il semble bien que les dégradations survenues durant la manifestation du samedi à Gap aient braqué les autorités et terni l'image des migrants et des associations qui leur viennent en aide.

_______________

En clair, personne n’a rien gagné dans l’affaire, le bilan est négatif pour tout le monde ou presque :

·         Pour la préfète et le ministre, clairement dépassés par les événements.   

·         Pour la Droite qui perd ses valeurs et n’est pas au bon niveau de réflexion.

·         Pour l’ultra-gauche qui lasse et énerve par ses saccages dont pâtissent les habitants.

·         Pour les associations d’aide aux migrants qui travaillent dans un contexte de plus en plus tendu.

·         Pour les migrants, surtout, encore victimes et toujours boucs-émissaires.

En définitive, grâce à l'inaction des autorités avant et pendant leur opération, seul Génération identitaire peut s'estimer satisfait à court terme. Il a réussi son opération de communication ; il a lancé le débat sur le terrain qu'il a choisi et contraint les autorités à renforcer les contrôles ; il a obtenu le soutien tacite de la Droite. À long terme, c'est moins évident car à la moindre bavure, ils ne seront pas rater.

_______________

De toute façon on peut toujours se disputer ‘entre nous’, ils continueront à arriver. Ils n’ont rien à perdre et, avec tout ce qu’ils ont déjà vécu, la seule façon de les arrêter serait de les tuer.

Avec ce constat, quand on voit certaines actions et entend certaines déclarations, on peut avoir peur de la résurgence d’un lourd passé. Aurons-nous le sursaut nécessaire ? 

_______________

Vallouimages

Vallouise, 23 et 27 avril 2018.

_______________

PS. Pour ceux qui s’étonneraient de cette publication,  tous ces événements font partie de la vie locale et il est normal d’en parler. Le Briançonnais n’est pas une réserve d’indiens « où tout le monde, il est beau, il est gentil ». Les « Alpes pures », c'est pour les touristocrates, elles n'existent pas, la réalité est différente.

_______________

Mise à jour (26 avril 2018) :

Comme suite au triste dernier week-end avec les manifestations pro et anti-migrants et les réactions indignes de certains responsables politiques qui ont manifestement perdu leurs repères, l’évêque de Gap et d’Embrun met les choses au point de façon claire et nette. Après avoir démonté tous les arguments fallacieux, il envoie un appel à la solidarité de tous mais aussi à la charité des chrétiens. « Soyons cohérents », leur dit-il en leur rappelant le message de l’Évangile. 

« Nos montagnes ne sont pas un terrain de jeu politique où pourraient librement s’affronter des personnes, d’un bord comme de l’autre, instrumentalisant les migrants. »

Complément rajouté en réponse à un commentaire reçu par ailleurs (29 avril 2018).

« Je suis chrétien, mais je suis contre la racaille, destructrice de notre culture. »

Cette phrase (citée après correction) mérite qu’on s’y arrête.

_______________

Notes :

(1) Il est clair qu'il ne s'agit que d'une mise en scène à des fins de propagande (terme plus approprié que celui de 'communication'). Les drones et les hélicoptères n'étaient là que pour les photos. La société à laquelle les hélicoptères ont été loués sous un faux prétexte est furieuse d'avoir été abusée et envisage de porter plainte. Il n'y a pas de raison de mettre en doute sa bonne foi, et donc de la citer encore, même si son nom a été largement mentionné dans les médias. Par contre, on ne connaît pas les financeurs cachés de l'opération qui a coûté quelques 30 000 €.

(2) Même si ce terme, comme d’ailleurs encore plus celui de « zadiste », mal défini, n’est souvent employé qu’à titre polémique.

(3) Cf. l'article de l'Obs en lien connexe, qui justifie les qualificatifs et le titre.

_______________

Références :

...

_______________

Articles connexes :

Le gouvernement en renfort de Génération identitaire ?, Politis, 25 avril 2018.

À gauche, à droite, on dénonce les violences, Le Dauphiné Libéré, 24 avril 2018.

François Carrel, Chasse aux migrants dans les Alpes : les xénophobes au sommet, Libération, 22 avril 2018.

Les identitaires partent, les antifascistes passent, Le Dauphiné Libéré, 22 avril 2018.

Névache : des militants identitaires bloquent le col de l’Echelle, lieu de passage de migrants, Le Dauphiné Libéré, 21 avril 2018.

_______________

Liens connexes :

Xavier Malle, évêque de Gap et d'Embrun, "Aidez-nous !" : l'évêque de Gap en appelle à "la solidarité nationale" pour l'accueil des migrants dans les Alpes, tribune, Francetvinfo.fr, 26 avril 2018.

Thomas Legrand, Non, la France n'est pas à l'image des "identitaires" crétins des Alpes,

Sylvain Chazot, Damien Rieu, l'identitaire derrière l’opération anti-migrants du col de l'Echelle, JDD, 30 avril 2018.

Qui se cache derrière Génération identitaire, ce groupuscule qui multiplie les actions anti-migrants ?, Europe 1, 24 avril 2018.

Sarah Halifa-Legrand et Vincent Jauvert, Extrême droite : cette internationale "identitaire" qui prépare la guerre, L'Obs, 12 mars 2017.

_______________

 

Nouvelles

Pays des Écrins

 

Première version Dernière version Dernière correction
Avril 2018 Avril 2018 Avril 2018