Vallouise  Magazine

Informations et Renseignements sur la Vallouise et le Pays des Écrins

 

De l'art au sommet de la Barre - Envol

 

De l'art au sommet de la Barre - Envol

 

De l'art au sommet de la Barre - Envol

« Envol »

Œuvre de Christian Burger

Photos de Claude Verrier

______________________

De l'art au sommet de la Barre - Envol

« Envol »

au sommet des Écrins

Photo Compagnie des

guides de l'Oisans-Écrins

______________________

 

Contribution

au projet

 

______________________

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

Accueil

Nouvelles

Pays des Écrins

Barre des Écrins

150e anniversaire de sa première ascension

De l'art au sommet de la Barre

Le 25 juin 1864, les anglais Edward Whymper, Adolphus Moore et Horace Walker, avec les guides Michel Croz de Chamonix et Chistian Almer de Grindelwald réalisaient la première ascension d'un sommet alors nommé Pointe des Écrins ou des Arsines et qui deviendra très vite la Barre des Écrins.

Ce 150e anniversaire va être fêté durant tout l'été dans les Écrins et en particulier en Vallouise.

La première ascension a été reconstituée le 25 juin 2014 par le même itinéraire et dignement fêtée le soir du 25 à Vallouise.

Une sculpture temporaire « Envol », réalisée par Christian Burger (1) sera montée et installée au sommet de la Barre lors de l'ascension commémorative, dans le cadre du projet « De l'art au sommet de la Barre ».

_______________

De l'art au sommet de la Barre

_______________

Ce projet est né de l'envie de la Compagnie des guides Oisans-Écrins de vouloir marquer par un symbole d'avenir et d'union le 150e anniversaire de la première ascension de la Barre des Écrins. Cette réalisation s'inscrit dans la tradition des peuples des montagnes depuis la préhistoire, l'homme a montré sa vénération aux sommets en y bâtissant des tumulus et des cairns. Mais ce projet est aussi novateur car vraisemblablement pour la première fois, une œuvre d'art non religieuse sera posée sur un haut sommet des Alpes. Pour cela, la Compagnie des guides a fait appel à l'artiste Christian Burger qui va créer la sculpture « Envol » spécialement pour la circonstance. Elle sera montée en plusieurs morceaux, à dos d'hommes qui partiront de toutes les vallées du massif lors de la reconstitution de l'ascension historique du 22 au 25 juin. Elle sera ensuite redescendue à la fin de la saison pour être exposée dans la vallée.

_______________

« Le rêve : voler... l'Homme s'est toujours élevé, a tenté de monter plus haut, plus loin aussi bien dans les faits que dans les pensées.

Quel alpiniste n'a pas ressenti cette joie explosive à l'arrivée au point culminant ? Le sommet réanime ses sentiments les plus profonds, de victoires, d'éternité, de partages, d'infini ; obtenus par l'éprouvante ascension. Cet « envol » symbolise ainsi cette renaissance spirituelle. Les anneaux de métal imbriqués symbolisent également l'humanité unie, ou rappellent encore les représentations de l'infini en cycles éternels. Cette chimère évoque aussi la cohabitation de l'oiseau et de l'homme au cœur du parc des Ecrins et rappelle que l'homme est également nature.

Dans cette sculpture, on pourra y voir aussi l'union des quatre éléments vitaux que sont la terre, l'air, le feu et l'eau. La terre et l'air, d'abord, de par son pied ancré sur le roc et ses ailes affrontant les airs vivaces, à plus de 4000 mètres d'altitude ; le feu, par la fonte et la transformation musclée du métal ; l'eau, plus métaphoriquement, par les reflets sur l’inox, qui peuvent évoquer ceux d'un lac de montagne. »    Christian Burger, créateur de « Envol »

_______________

Description technique : La sculpture sera réalisée en anneaux d'acier inoxydable imbriqués les uns dans les autres et reliés par soudure. Cette technique et ce parti pris ajouré donneront à la pièce un aspect abstrait, graphique et fort visuellement.

Taille : hauteur 2 m, envergure 1,50 m.   

_______________

Notes :

(1) Christian Burger est un artiste local de la vallée de Freissinières qui a notamment réalisé la statue de Whymper à l'Argentière et les statues à l'intérieur de l'igloo lors de l'opération Pelvoo-Igloo 2014.

(2) Pour immortaliser ce projet d’envergure et en retracer les étapes clés, de sa conception à son assemblage à 4102 mètres d’altitude, le vidéaste Vincent Verrier s’associe à ce défi artistique, logistique et physique. C’est un court métrage au format « POM noir et blanc » d’une durée de 5 minutes qui sera diffusé pendant l’été sur internet et en vallée, et qui accompagnera l’œuvre lors de son exposition.

 

 

Home  Accueil  Sommaire
  Vallouimages  

 

Fermer

 

 

Première version Dernière version Dernière correction
Juin 2014 Juin 2014 Juin 2014

 

Rome ne s'est pas fait en un jour,

ce site non plus !

Mais il faut bien commencer ...

 

Version 1.00

Octobre 2004